Faire la sieste

Menu

Comment fonctionne le sommeil
Hygiène du sommeil
Santé physique
Santé mentale
Chronotypes
Faire la sieste
La nutrition et le sommeil
Rêves
Aides au sommeil
Mélatonine
Voyage et Sommeil
Calculateur de sommeil
FAQ sur le sommeil

faire la sieste

L’expression “sieste réparatrice” a un sens. Un petit somme au moment opportun peut sembler libérer un superpouvoir, booster votre énergie et vous aider à vous sentir plus éveillé juste au moment où votre énergie commence à faiblir pendant la période de creux de l’après-déjeuner.

Mais la sieste est plus compliquée que vous ne l’imaginez. Vous pouvez vous sentir moins somnolent en faisant une sieste, mais vous devez utiliser la bonne technique. Nous passons en revue toutes les informations que vous devez connaître sur les siestes et les meilleurs moyens de tirer le meilleur parti de vos siestes quotidiennes.

Les avantages de la sieste

Plus vous passez de temps éveillé, plus vous êtes épuisé. Pourtant, un sommeil de jour peut vous revigorer. Toute personne qui a passé une nuit blanche peut s’en rendre compte. Mais dormir peut aussi contrer la perte naturelle de clarté mentale qui se produit pendant la journée. En réalité, le sommeil présente plusieurs avantages.

  • Il réduit la somnolence : Vous devenez naturellement de plus en plus fatigué au fil de la journée, même après avoir passé une nuit complète de sommeil. Cette fatigue peut être atténuée par une petite sieste dans la journée, qui vous permettra de vous sentir plus éveillé et prêt à affronter les autres tâches de la journée.
  • Améliore la mémoire : Le sommeil favorise la consolidation de la mémoire, le processus par lequel les souvenirs à court terme se transforment en souvenirs à long terme. Dormir pendant la journée améliore la mémoire de travail, c’est-à-dire la capacité à stocker et à accéder rapidement à de brefs morceaux d’informations.
  • Améliore l’humeur : Un sommeil pendant la journée peut améliorer considérablement votre humeur. Cela est plus évident chez les jeunes enfants qui ont souvent du mal à gérer leurs émotions après avoir sauté une nuit de sommeil. Cependant, les adultes peuvent également découvrir qu’après une bonne sieste à la mi-journée, il leur est plus facile de contrôler leurs émotions.
  • Améliore les premiers stades du traitement de la mémoire et de l’apprentissage : La sieste améliore l’apprentissage. Ce phénomène pourrait expliquer pourquoi les jeunes qui roupillent plus souvent obtiennent de meilleurs résultats scolaires.

La sieste est-elle considérée comme du sommeil ?

Une sieste dans la journée ne compense pas une bonne nuit de sommeil. Les conséquences d’une perte de sommeil prolongée ne peuvent être inversées, mais la sieste peut aider à soulager la fatigue.

Votre état de santé général dépend largement de la qualité de votre sommeil. Le sommeil est essentiel au fonctionnement normal de presque tous les systèmes de votre organisme, y compris les systèmes immunologique et cardiovasculaire. Une bonne nuit de sommeil chaque nuit contribue à l’élimination des déchets du cerveau, ce qui le maintient propre et actif pendant la journée.

L’horloge circadienne et la pulsion de sommeil sont deux mécanismes corporels qui régulent le moment et la durée du sommeil. Votre rythme circadien est un cycle de 24 heures qui contrôle la température de votre corps, votre métabolisme et vos niveaux d’hormones. Il fait que vous êtes fatigué au crépuscule et alerte à l’aube. Votre tracker de sommeil enregistre le temps pendant lequel vous êtes resté éveillé, et plus vous restez éveillé, plus vous êtes fatigué.

Votre cerveau continue de fonctionner pendant que vous dormez. Les quatre phases du sommeil sont le stade 1, le stade 2, le stade 3 et le sommeil à mouvements oculaires rapides (REM). Le sommeil à mouvements oculaires non rapides (NREM) est souvent utilisé pour décrire les trois premières phases. Le cerveau se comporte différemment à chaque niveau. Par exemple, le sommeil paradoxal est celui où les rêves se produisent souvent, mais le stade 3 est celui du sommeil profond et réparateur.

Les adultes connaissent souvent toutes les phases du sommeil pendant les siestes, mais dans des proportions variables par rapport au sommeil nocturne typique. Pour ceux qui ont du mal à dormir suffisamment la nuit, les siestes constituent une solution temporaire efficace. Toutefois, les professionnels de la santé s’accordent à dire que les siestes n’ont pas les mêmes effets réparateurs qu’une nuit complète de sommeil.

La sieste a-t-elle des aspects négatifs ?

En général, la sieste est une pratique saine qui peut aider les gens à lutter contre l’épuisement, mais elle peut parfois aggraver les problèmes de sommeil nocturne ou révéler un trouble du sommeil sous-jacent.

Si vous avez fréquemment des difficultés à vous endormir le soir, les professionnels de la santé vous déconseillent de faire des siestes pendant la journée. Trop de siestes, surtout en fin de journée, diminuent la pulsion de sommeil, c’est-à-dire l’envie de dormir qui augmente au fur et à mesure que l’on est éveillé. Les personnes qui ont fréquemment des difficultés à s’endormir, comme celles qui souffrent d’insomnie, peuvent trouver cela problématique.

Faire trop de siestes dans la journée peut également nuire au sommeil des enfants. L’heure de la sieste des enfants doit tenir compte de leur besoin de sommeil, même si celui-ci est plus élevé que celui des adultes. En particulier, avant que votre enfant ne se couche le soir, essayez d’espacer ses siestes de quatre heures.

Les adultes qui font souvent des siestes non planifiées au cours de la journée peuvent potentiellement avoir un problème de sommeil. De nombreux problèmes de sommeil peuvent rendre les gens trop somnolents pendant la journée et les inciter à faire des siestes. Il est essentiel que vous discutiez de vos symptômes avec votre médecin afin d’obtenir un diagnostic correct et un plan de traitement efficace.

Le paradoxe du sommeil est un phénomène qui montre que les siestes peuvent avoir des effets à la fois positifs et négatifs sur la santé, en particulier chez les personnes âgées. Il n’existe cependant aucune preuve concrète que la sieste est mauvaise. D’autres études sont nécessaires pour bien comprendre cette contradiction, même s’il est possible que le sommeil excessif ne soit qu’un symptôme et non la cause profonde d’autres problèmes de santé.

Les différentes sortes de siestes

Lorsque vous ferez votre prochaine sieste, demandez-vous pourquoi vous choisissez de la faire. Différentes siestes peuvent être utilisées pour atteindre divers objectifs.

  • Plaisir : Malgré les nombreux avantages de la sieste, certaines personnes n’y prennent part que pour le plaisir et la détente qu’elles procurent.
  • Essentiel : Ces siestes sont nécessaires pour faciliter votre rétablissement après une maladie ou un accident.
  • Réparatrice : Les jeunes enfants et les nourrissons ont besoin de beaucoup plus de sommeil que les adultes. Au cours de leurs années de développement les plus cruciales, les enfants peuvent atteindre leurs objectifs de sommeil grâce à des siestes réparatrices.
  • Récupération : Bien qu’une sieste ne puisse pas remplacer complètement une bonne nuit de sommeil, une sieste de récupération peut aider à réduire l’épuisement causé par une perte de sommeil.
  • Proactive : Si vous savez que votre emploi du temps risque de vous empêcher de passer une nuit complète, une sieste proactive peut vous aider à vous sentir plus reposé.

En fonction de la durée, vous pouvez regrouper vos siestes en catégories plus utiles. Selon les circonstances, les siestes longues et courtes peuvent être bénéfiques.

  • Les siestes courtes (15 à 30 minutes) :  Peuvent vous aider à être plus éveillé pendant la journée sans vous laisser somnoler par la suite.
  • Siestes longues (plus de 30 minutes) : Dans certaines circonstances, les siestes de plus de 30 minutes peuvent être bénéfiques. Pour un développement optimal et pour atteindre leurs objectifs de sommeil, les bébés et les jeunes enfants ont souvent besoin de siestes plus longues. Les adultes qui ne vont pas bien ou qui travaillent de longues heures peuvent bénéficier de siestes plus longues.

Siestes en fonction de l’âge

Au cours de la vie, le besoin de faire des siestes fluctue. Les siestes permettent aux jeunes enfants de bénéficier de la longue durée de sommeil dont ils ont besoin pour bien grandir. La sieste reste une habitude populaire en vieillissant et peut améliorer les fonctions cognitives.

Les nourrissons et les nouveau-nés ont besoin de beaucoup de sommeil pour maintenir leur croissance rapide. Cependant, il leur faut du temps pour développer les fonctions cérébrales qui permettent aux enfants plus âgés et aux adultes de dormir toute la nuit sans interruption. Les nouveau-nés, en particulier, doivent être nourris souvent, même la nuit. Tout cela fait que les nouveau-nés s’endorment et se réveillent souvent pendant la journée et la nuit, comme le savent de nombreux nouveaux parents.

Les habitudes de sommeil des enfants changent avec l’âge. Les enfants plus âgés ont souvent besoin de moins de sommeil et dorment parfois toute la nuit. En vieillissant, les enfants font également moins de siestes pendant la journée.

Les habitudes de sieste des adultes continuent d’évoluer. Par rapport aux plus jeunes, les adultes âgés font plus fréquemment la sieste. Or, dormir peut aider les jeunes adultes à mieux réussir sur le plan scolaire. En outre, bien que de nombreuses personnes préfèrent dormir l’après-midi, les personnes âgées sont plus enclines à faire des siestes sporadiques au cours de la journée en raison des changements de leur rythme circadien.

Tranche d'âge Age en années Heures de sommeil recommandées par 24 heures
Nouveau-nés 0 à 3 mois 14 à 17 heures
Nourrisson 4 à 11 mois
12 à 15 heures
Tout-petit 1 à 2 ans
11 à 14 heures
Préscolaire 3 à 5 ans
10 à 13 heures
Âge scolaire 6 à 12 ans
9 à 11 heures
Ado 13 à 17 ans
8 à 10 heures
Jeune adulte 18 à 25 ans
7 à 9 heures
Adulte 26 à 64 ans
7 à 9 heures
Adulte plus âgé


Plus de 65 ans
7 à 8 heures

Comment les siestes diurnes affectent le sommeil nocturne

Votre sommeil diurne peut vous empêcher de vous endormir le soir si vous ne gérez pas soigneusement vos siestes. Vous pouvez vous sentir plus énergique après une sieste, mais veillez à bien programmer l’heure et la durée de votre sieste pour ne pas perturber votre sommeil nocturne.

Quand dois-je faire ma sieste ?

La plupart des experts conseillent de faire une sieste avant 15 heures. Vous pouvez obtenir les effets revitalisants d’une courte sieste sans perturber votre sommeil nocturne en faisant une sieste en début ou en milieu d’après-midi.

Le coup de pompe de l’après-midi ou crise est un phénomène courant chez les personnes qui perdent sensiblement leur énergie en fin d’après-midi. Le déjeuner peut aider à lutter contre la léthargie. Cependant, il est également prouvé que le cycle circadien de l’organisme contribue à la baisse d’énergie de l’après-midi.

Une sieste dans l’après-midi peut vous offrir le regain d’énergie dont vous avez tant besoin et vous aider à combattre la baisse de régime qui suit le déjeuner. Un petit somme rapide réduit l’épuisement, augmente la vigilance et améliore l’humeur et la productivité au travail.

Cependant, les siestes de fin de journée ne sont peut-être pas la meilleure idée. Il peut être plus difficile de s’endormir le soir après une sieste en fin d’après-midi ou en soirée. Et si vous avez souvent des difficultés à vous endormir, il est conseillé d’éviter complètement de faire des siestes pendant la journée.

Combien de temps dois-je faire la sieste ?

Pour la plupart des adultes, essayez de limiter la durée de la sieste de midi à 30 minutes ou moins. Une sieste de 15 à 30 minutes peut offrir l’avantage de dormir avec moins de somnolence après le réveil. En outre, les siestes de plus de 30 minutes peuvent rendre le sommeil plus difficile le soir.

Même si des siestes plus courtes pendant la journée sont généralement préférables, la durée de la sieste peut changer en fonction du scénario. Les nourrissons et les enfants de moins de cinq ans devraient faire des siestes plus longues, car ils ont besoin de plus de sommeil que les adultes. Si vous travaillez de longues heures ou si vous récupérez d’une maladie, des siestes plus longues peuvent également être bénéfiques.

N’oubliez pas que le réveil après une longue sieste peut être difficile. Accordez-vous du temps supplémentaire pour vous réveiller correctement avant de retourner travailler à des tâches cruciales.

Conseils pour une sieste optimale

Il est essentiel de tirer le meilleur parti de votre sieste de midi, car vous n’avez que 15 à 30 minutes à votre disposition.

  • Exploitez au mieux les conditions de votre sieste : Il est plus facile de s’assoupir dans un endroit douillet, frais, calme et non éclairé. Cependant, vous devrez peut-être faire preuve d’un peu plus de créativité, car les siestes ont généralement lieu au milieu de la journée. Si possible, allongez-vous dans votre lit ou asseyez-vous confortablement. Utilisez des bouchons d’oreille et un masque pour les yeux afin de filtrer la lumière et les sons de l’environnement.
  • Planifiez vos siestes : L’établissement d’un rythme de sommeil régulier est un élément crucial d’une bonne hygiène du sommeil. Si vous faites souvent des siestes, efforcez-vous de les faire à peu près à la même heure chaque jour.
  • Soyez succinct et allez à l’essentiel : Un petit somme de 20 minutes suffira amplement à augmenter votre énergie et vos fonctions cognitives, alors soyez bref. Des siestes plus longues peuvent vous laisser somnolent et épuisé au réveil. Essayez de limiter vos siestes à 30 minutes maximum. Si vous craignez de dormir trop longtemps, réglez une alarme.
  • Un coup de fouet à la caféine : Juste avant ou après votre sieste, prenez une petite tasse de café ou environ 100 milligrammes de caféine pour éviter la fatigue post-sieste. Si vous consommez de la caféine juste avant une sieste rapide, les effets peuvent commencer à se faire sentir au réveil.

En savoir plus sur la sieste

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les guides gratuits Docteur Sommeil