Santé physique

Menu

Comment fonctionne le sommeil
Hygiène du sommeil
Santé physique
Santé mentale
Chronotypes
Faire la sieste
La nutrition et le sommeil
Rêves
Aides au sommeil
Mélatonine
Voyage et Sommeil
Calculateur de sommeil
FAQ sur le sommeil

santé physique

Le sommeil est essentiel au maintien de la santé physique. Votre corps et votre cerveau se remettent de la nuit précédente pendant que vous dormez, ce qui vous prépare à un nouveau départ. Le manque de sommeil raccourcit cette période de récupération cruciale, et le manque de sommeil à long terme augmente vos risques de contracter de nombreuses maladies et de dangereux troubles médicaux. Selon les enquêtes, plus d’un tiers des Français ne dorment pas les sept à huit heures par nuit que les experts recommandent.

Le manque de sommeil peut avoir des répercussions négatives sur votre santé physique de diverses manières. Dans cet article, nous allons passer en revue quelques-uns des problèmes de santé physique les plus courants causés par un sommeil insuffisant ou de mauvaise qualité.

Obésité et sommeil

Le cycle veille-sommeil de 24 heures qui est régi par les rythmes circadiens contribue également à la production d’hormones qui contrôlent la digestion et la faim. Votre métabolisme est également influencé par la qualité de votre sommeil. Le manque de sommeil peut entraîner une baisse de la production de leptine, une hormone qui supprime la faim, et une augmentation de la production de ghréline, une hormone qui stimule l’appétit. Vous pouvez donc avoir plus faim qu’après une nuit de sommeil réparateur.

En outre, certaines études d’imagerie cérébrale affirment qu’un sommeil insuffisant peut modifier fondamentalement la façon dont vous percevez la nourriture. En particulier, si votre cerveau n’a pas le temps de se reposer la nuit, votre système nerveux central pourrait réagir plus fortement aux aliments malsains et vous pousser à trop manger. Il s’agit d’une alimentation hédonique, par opposition à une alimentation saine qui donne la priorité à la faim. Le fait que les personnes qui dorment peu sont plus alertes tout au long de la journée et ont plus d’occasions de manger donc cela présente un autre problème pour elles.

En outre, un manque de sommeil peut entraîner une résistance à l’insuline et une diminution de la tolérance au glucose. Cela augmente vos chances de développer un diabète de type 2, une affection marquée par des taux de glucose élevés dans le sang. Dans tout votre organisme, l’insuline fait passer le glucose du sang aux différentes cellules. Lorsque votre organisme résiste à l’insuline, la glycémie ne baisse pas. Le diabète de type 2 est une maladie chronique qui dure toute la vie. Il n’existe pas de traitement pour cette maladie, mais les patients peuvent la gérer par un bon régime alimentaire et des exercices fréquents.

Un problème de sommeil est plus susceptible de survenir chez les personnes atteintes de diabète de type 2. Une part importante des personnes atteintes de diabète de type 2 souffrent également d’apnée du sommeil, une maladie qui entraîne des problèmes respiratoires pendant le sommeil. Le SJSR (syndrome des jambes sans repos), qui se caractérise par des sensations inconfortables dans les jambes lorsque le corps est au repos, touche environ 20 % de ces personnes. Les personnes souffrant du SJSR pensent que la seule façon de se débarrasser de cette sensation pendant la nuit est de bouger continuellement leurs jambes.

Santé cardiaque et sommeil

La santé de votre cœur peut souffrir si vous ne dormez pas suffisamment. Dans le cadre de l’arrêt physiologique normal qui a lieu lorsque vous dormez, votre tension artérielle diminue automatiquement. Pendant votre cycle de sommeil, si vous ne dormez pas suffisamment, votre tension artérielle reste élevée pendant une période plus longue la nuit. Cela peut finir par entraîner une hypertension artérielle, souvent connue sous le nom de pression artérielle élevée. Les facteurs de risque de crise cardiaque, d’accident vasculaire cérébral, d’insuffisance cardiaque et d’insuffisance rénale sont tous augmentés par une pression artérielle chroniquement élevée.

Une réaction du système immunitaire aux tissus malsains ou endommagés, l’augmentation de l’inflammation, a également été liée au manque de sommeil. Le système immunitaire répare les tissus et isole la région touchée du reste du corps en provoquant un gonflement, ou les cellules sanguines réparent les tissus avec du liquide. La synthèse saine des cytokines, qui contribue à la réponse inflammatoire, est favorisée par un bon sommeil. En revanche, un manque de sommeil peut faire baisser les niveaux de cytokines et avoir un impact sur la façon dont votre corps réagit aux germes, aux toxines et à d’autres éléments extérieurs néfastes pour vous.

La réponse inflammatoire contribue au maintien de la santé, mais une inflammation grave et prolongée peut nuire au cœur. L’inflammation cardiaque peut se manifester sous diverses formes, notamment :

  • L’endocardite, une inflammation de la paroi interne des chambres et des valves du cœur, qui peut entraver la circulation normale du sang.
  • La myocardite, une inflammation du muscle cardiaque, rend difficile le pompage efficace du sang par le cœur et peut même entraîner une insuffisance cardiaque.
  • La péricardite est une inflammation du péricarde, un sac de tissu qui entoure le cœur, ce qui expose l’organe à un risque d’infection.

Les rythmes circadiens sont en harmonie avec la fréquence cardiaque, la pression sanguine et d’autres processus cardiovasculaires. On pense que le risque de maladie cardiaque et d’accident vasculaire cérébral est plus élevé chez les personnes qui ont des habitudes de sommeil irrégulières, non synchronisées avec les cycles circadiens de 24 heures, comme celles qui travaillent généralement de nuit.

Système immunitaire et sommeil

Le sommeil et la fonction immunologique sont liés dans les deux sens. Votre système immunitaire est revitalisé par un sommeil adéquat, et un système immunitaire fort favorise un sommeil réparateur. D’une manière générale, les personnes qui dorment suffisamment ont un risque d’infection réduit, se remettent mieux des maladies et ont un système immunitaire plus fort. Grâce à la production de cytokines pendant le sommeil, une réponse inflammatoire saine est également favorisée.

Un mauvais sommeil peut affecter les deux parties de ce lien réciproque. Par exemple, les problèmes de sommeil peuvent affaiblir le système immunitaire et aggraver les troubles gastro-intestinaux tels que le reflux gastro-œsophagien, le syndrome du côlon irritable et les maladies inflammatoires de l’intestin. Par conséquent, la multiplication des symptômes de ces maladies peut rendre plus difficile le fait de s’endormir ou de rester endormi la nuit.

La mémoire immunologique, ou la capacité du système immunitaire à se souvenir de maladies spécifiques et des meilleures méthodes pour y répondre, est également considérée comme améliorée par le sommeil. En particulier, le troisième stade de votre cycle de sommeil, souvent appelé phase de sommeil lent (SWS), lorsque le sommeil profond a lieu, est celui où votre système immunitaire est le plus susceptible de développer des souvenirs. Les interruptions de sommeil sont plus susceptibles de se produire au cours des deux premières phases, ce qui pourrait réduire le temps que vous passez dans la phase d’ondes lentes et rendre plus difficile l’intégration des souvenirs par votre système immunitaire.

Les souvenirs immunologiques jouent un rôle important dans la façon dont votre organisme réagit aux allergènes. Selon des études récentes, l’intensité des réactions allergiques peut être corrélée aux cycles circadiens. Si votre cycle circadien est perturbé en raison d’une allergie, vous risquez davantage de subir une réaction allergique grave. Selon une étude, le manque de sommeil peut augmenter jusqu’à 45 % le risque de réaction à une allergie aux arachides.

Dépendance et sommeil

La modulation des récepteurs de la dopamine peut être réduite par une perte de sommeil prolongée. La dopamine est une hormone qui affecte plusieurs fonctions corporelles régulières comme le mouvement, les émotions et le centre de récompense du cerveau. La prise de décision et le contrôle des impulsions sont deux rôles essentiels joués par les récepteurs de la dopamine. Vous pourriez être plus enclin à porter de mauvais jugements sur les drogues, l’alcool et d’autres substances addictives si le contrôle de ces récepteurs est compromis.

D’autre part, les drogues addictives peuvent ruiner un rythme de sommeil régulier. Parce qu’elles interagissent avec les voies de la dopamine dans le système de récompense, certaines drogues, comme la cocaïne et la méthamphétamine, créent une dépendance. Une stimulation répétée peut entraîner une grave privation de sommeil au fil du temps. Le système dopaminergique est également affecté par d’autres stimulants moins addictifs comme la caféine et la nicotine, qui peuvent entraîner un sommeil agité ou inadéquat.

Bien que de manières variées, les substances chimiques créant une dépendance, parfois appelées dépresseurs, ont un effet néfaste sur le sommeil. Par exemple, la consommation d’alcool donne une impression de somnolence, ce qui peut entraîner une sensation d’épuisement ou de brouillard. Cela a amené de nombreuses personnes à penser que la consommation d’alcool facilite l’endormissement. Cependant, consommer de l’alcool avant de se coucher peut perturber votre cycle de sommeil et favoriser le sommeil profond avant qu’il ne soit nécessaire. Des études ont également établi un lien entre la consommation d’alcool et une plus grande prévalence de l’apnée du sommeil.

Le cercle vicieux de la toxicomanie et les problèmes de sommeil peuvent avoir des effets négatifs. Selon un sondage, plus d’un tiers des personnes souffrant de troubles liés à la consommation de substances dormaient moins de sept heures par nuit. Environ 38 % des personnes interrogées ont reconnu s’assoupir involontairement au cours de la journée, et près de 50 % ont déclaré ronfler souvent.

** Nous vous suggérons de prendre rendez-vous avec votre médecin si vous avez des problèmes de santé et que vous ne dormez pas assez. Il peut vous examiner pour détecter un trouble du sommeil, diagnostiquer les problèmes de santé causés par un mauvais sommeil et vous aider à découvrir les habitudes de sommeil gênantes.

En savoir plus sur la santé physique et le sommeil

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les guides gratuits Docteur Sommeil